Icone d'une roue de vélo

itinéraire

Icone d'une roue de vélo

Itinéraire prévu

Afin de planifier l’itinéraire, j’ai utilisé deux sites internet gratuits. Le premier s’appelle Mapy.cz, c’est un site cartographique tchèque vraiment bien conçu, et c’est surtout l’un des seuls qui ne rame pas lorsqu’il s’agit d’afficher l’itinéraire à vélo dans sa globalité (40 000 km tout de même !). Jusqu’en Grèce, il y a les EuroVelo, des itinéraires cyclables reconnus et donc normalement assez entretenus. Ensuite, après la Grèce, c’est un peu en freestyle, j’ai pu élaborer un itinéraire praticable en fonction de différentes sources, mais soyons réalistes, rien n’est définitif.

Carte du monde avec un itinéraire dessiné

Ensuite, je me suis servie du site Komoot pour diviser cet itinéraire global en étapes. Ainsi, j’ai pu avoir une idée de la difficulté de chaque étape (dénivelé notamment), du nombre de kilomètres à parcourir en moyenne par jour et donc du temps nécessaire par étape. C’est une donnée très importante qui permet de budgétiser le coût de la vie quotidienne, en prenant en compte les jours d’arrêt (pauses ou périodes de volontariat) et le coût par pays.

Liste d'étapes d'un voyage au long cours

Enfin, pour planifier les étapes quotidiennes durant le périple, et avoir la carte accessible hors connexion n’importe où dans le monde (avec un routeur), nous utiliserons l’application Locus Map Gold (24€/an) avec une lecture sur nos smartphones.

Itinéraire réalisé

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *